Les différents types d’investissements immobiliers

investissements-immobiliers

Publié le : 11 août 20227 mins de lecture

Aperçu du texte. Vous avez le droit d’utiliser le texte uniquement une fois que vous l’avez accepté. En France, différentes possibilités s’offrent à l’investisseur intéressé à l’immobilier. Ainsi, chacun est assuré de trouver ce qui convient à son projet et à son budget.. Quelles sont les différentes options d’investissement immobilier ?

Voici plusieurs propositions parmi lesquelles un investisseur peut faire un choix selon ses objectifs : 

Acheter un immeuble pour sa résidence principale

Faire l’achat d’un investissement immobilier pour y vivre est une solution adoptée par plusieurs ménages, car cette option comporte des avantages fiscaux. Par exemple, pour une résidence que vous occupez, vous ne déclarez que 70% de sa valeur pour l’estimation patrimoniale et profitez d’un abattement fiscal de 30% sur le montant investi. De plus, vous n’aurez à payer aucun impôt, si vous réalisez une plus-value immobilière lors de la vente de ce bien immobilier. L’État a prévu des programmes d’aide financière accessibles quand il s’agit d’une résidence principale. Sans oublier le crédit d’impôt accordé et l’accès à des subventions quand vous entreprenez des travaux pour transition énergétique. •

Un achat immobilier dans un but locatif

Acheter une maison (ou un appartement) avec l’objectif de la louer constitue un type d’investissement très populaire en France. Il permet de profiter d’avantages au niveau fiscal et fait augmenter la plus-value à la revente. Les revenus locatifs peuvent servir à se bâtir un patrimoine immobilier, à prévoir une retraite confortable ou tout simplement à bénéficier d’un apport financier régulier mensuel. L’État a mis en place des dispositifs pour faciliter l’acquisition d’un bien immobilier dans un but locatif. En ligne, vous trouverez des simulateurs gratuits pour calculer la rentabilité locative d’un bien immobilier qui vous intéresse. •

Un investissement en SCPI

Les parts de Société Civile de Placements Immobiliers (SCPI), aussi appelées « investissements en pierre papier », ont pour principaux avantages le partage des risques et la gestion déléguée. En effet, la rédaction des baux, la recherche de locataires solvables, la perception des loyers ainsi que les échanges avec les locataires et le suivi des travaux si nécessaire sont pris en charge par la société de gestion. La rentabilité de ce type d’investissement immobilier est très souvent intéressante. Les SCPI sont flexibles et accessibles à tous les budgets (mise de base à partir de 1000 euros) ; ce marché est bien organisé pour la revente. Idéalement, il s’agit de placements immobiliers à long terme (la période de dix ans est recommandée). Les revenus ne sont cependant pas garantis car ils dépendent de la fluctuation du marché. • Un autre choix :

la Société Civile Immobilière (SCI)

Il s’agit d’une structure à deux personnes ou plus (famille, amis…) qui permet d’assurer l’achat et la gestion d’un bien immobilier – surtout si l’objectif est de le louer. Le capital est réparti en parts sociales entre les associés. Ce choix d’investissement est idéal pour maximiser la capacité de financement du bien, mutualiser les responsabilités et les coûts reliés et simplifier l’obtention d’un prêt externe. Cet investissement comporte également des avantages fiscaux et aucun capital minimal n’est requis.

D’autres options à considérer

La loi Pinel (la possibilité d’un investissement en Pinel est prolongée jusqu’en 2024) ; elle permet à un investisseur immobilier de profiter d’une déduction d’impôts (12%, 18%, 21%)sur les revenus locatifs, selon la durée de location : 6, 9 ou 12 ans. Le régime Censi-Bouvard constitue une autre option d’investissement défiscalisée ; il doit toutefois s’agir d’un logement loué meublé. • La location meublée à titre de loueur non professionnel (statut LMNP) consiste à acheter un logement vide pour le meubler afin de le proposer en location. Ce type d’investissement est plus intéressant au niveau fiscal que dans le cas d’une location classique (vide). • Si vous souhaitez réaliser des revenus plus importants, il peut être avantageux de vous déclarer en tant que loueur meublé professionnel (LMP). Il faut savoir cependant que cette option est soumise à des conditions spécifiques ; par exemple, le revenu des loyers perçus doit représenter au moins la moitié des revenus de votre foyer fiscal. Pour obtenir ces statuts, vous devez vous inscrire auprès du Registre du commerce et des sociétés. • Vous pouvez aussi acheter un immeuble ancien dans un but locatif (non meublé). Ainsi, vous rentabiliserez votre achat en percevant des loyers. Ce qui vous permettra aussi d’obtenir une plus-value si vous décidez un jour de revendre votre bien immobilier. • Investir dans un terrain de stationnement, un garage ou un espace de rangement peut constituer un premier investissement locatif avisé. Dépendant du secteur, la rentabilité peut varier. • Il y a aussi l’investissement en viager, qui consiste à faire l’acquisition d’un bien immobilier et ne payer qu’une partie du prix global du logement. Il faut ensuite vous engager à verser une rente à tous les mois et ce, jusqu’au décès des vendeurs pour acquérir officiellement ce bien. • Investir dans l immobilier via les SIIC (Sociétés d’investissement Immobiliers Cotées) ou les REIT (Real Estate Investment Trust Type)peut s’avérer profitable. Par exemple, lorsque vous devenez propriétaire d’une partie d’un centre commercial ou d’un immeuble à bureaux, qui peut être situé n’importe où dans le monde. Tout comme avec les SCPI, vous n’avez pas à prendre en charge les opérations d’administration et de gestion, ni à constituer une trésorerie. Comme vous pouvez le constater, les possibilités d’investissement immobilier sont nombreuses. Il vous suffit de sélectionner celle qui convient le mieux à vos objectifs et à votre budget. N’hésitez pas à utiliser un simulateur d’investissement locatif immobilier pour vous assurer de prendre la bonne décision.

Programme neuf à Nantes : un investissement sûr pour votre avenir immobilier
Pourquoi l’investissement dans l’immobilier locatif en Île-de-France est-il si attractif ?

Plan du site