Investissements immobiliers : investir en nue propriété

nue propriété

Le démembrement est une solution qui permet de scinder la propriété d’un bien immobilier en trois parties : l’usus, l’abusus et le fructus. L’usus et le fructus appartiennent à l’usufruitier tandis que l’abusus relève du droit du nu-propriétaire. Est-ce un investissement intéressant ? Comment trouver un bien immobilier en nue-propriété ?

Investir en nue-propriété : comment ça marche ?

Lorsque la propriété d’un bien immobilier est séparée en deux, le nu-propriétaire a le droit de posséder le bien. En revanche, c’est l’usufruitier qui peut utiliser la maison et perçoit les fruits (on parle de loyer dans le cadre d’une location). De la sorte, si ce système vous intéresse, vous devez renoncer aux loyers pendant toute la période du démembrement allant de 15 à 25 ans. Cette solution est donc à privilégier si vous n’avez pas besoin d’un revenu supplémentaire, mais souhaitez simplement préparer votre retraite ou acquérir un patrimoine immobilier durable à moindre prix.

Via un investissement en nue-propriété, le nu-propriétaire achète un bien immobilier à un coût largement inférieur au prix du marché. La décote peut aller de 30 à 50 % de la valeur actuelle selon la durée du contrat (15 ans au minimum). À l’échéance, il récupère la « pleine propriété », c’est-à-dire tous les droits. De la sorte, le logement lui appartient donc définitivement et il peut en faire ce qu’il veut : l’habiter, le louer ou le vendre. Pour plus d’informations, rendez-vous sur ce site.

Raisons de choisir un investissement en nue-propriété 

L’investissement immobilier en nue-propriété est très intéressant, car la valeur d’un bien immobilier ne cesse d’augmenter partout en France. À la fin du contrat, il est donc possible de bénéficier d’une surcote plus ou moins importante selon la zone et l’état du bâtiment. C’est pourquoi le choix de l’emplacement et du type de logement ne doit pas se faire à la légère afin d’optimiser la rentabilité du projet sur le long terme.

En échange de la baisse de prix, vous cédez les loyers à l’usufruitier. Néanmoins, vous serez déchargé de la gestion du bien jusqu’à la fin du démembrement. L’absence du risque locatif est aussi un atout majeur. En plus de cela, tous les frais liés à la location sont à la charge du bailleur : taxe foncière, taxe d’habitation, charges locatives, entretien et réparation…

En outre, la fiscalité est très avantageuse. Puisque vous ne percevez aucun loyer, vous n’avez à payer ni impôt sur le revenu ni prélèvements sociaux. Et si vous avez souscrit un crédit pour financer l’achat, les intérêts peuvent être déduits de vos revenus fonciers perçus sur d’autres investissements immobiliers. De même, vous ne serez pas assujetti à l’IFI. Et à la fin du contrat, la transmission de la pleine propriété est automatique. Enfin, en cas de plus-value, le régime d’imposition se basera sur la valeur de la pleine propriété à un instant T (nue-propriété et usufruit) sans prendre en compte le prix minoré à l’achat.

Comment investir en nue-propriété ?

La nue-propriété est un investissement plus souple. En effet, l’investisseur peut céder son bien à tout moment sans attendre la fin du démembrement et sans perdre ses avantages fiscaux. L’offre est également rare, donc il est possible de trouver rapidement un acquéreur. Pour dénicher un investissement en nue-propriété, consultez les programmes spécialisés sur les sites dédiés. Que vous soyez en quête d’un logement neuf ou ancien, vous n’avez qu’à trier les annonces par ville pour trouver votre bonheur. Dans tous les cas, pour sécuriser la transaction, il est fortement recommandé de contacter un professionnel maîtrisant parfaitement le sujet. En lui exposant vos objectifs, il sera en mesure de vous proposer le meilleur programme nue propriété dans la région de votre choix.

Acheter un appartement neuf à Valenciennes
Comment trouver le bien immobilier qui vous convient ?